Live Report : The Drums au Bataclan de Paris – 02 Mars 2012

Paris, 11ème arrondissement, station Oberkampf, une petite file se forme sous le panneau d’affichage du Bataclan. En grosses lettre noires, au-dessus de la porte d’entrée, un « The Drums »  et un « Lescop » sont les victimes des photographes en herbe. Petit à petit, une armée d’hispter commence à se rassembler à travers les allées de barrière. A 19 h, les portes s’ouvrent, et la foule s’engouffre dans la salle. Celle-ci se révèle être étonnamment jolie, avec grands rideaux rouges, bar, fosse et balcons, ni trop grande, ni trop petite. A 20 heures, la salle est presque comble, mais voici que les lumières s’éteignent.  

Pour ouvrir le bal, Lescop entre en scène, seulement accompagné d’un guitariste et d’un bassiste. Lescop fait partie de cette nouvelle génération d’artistes français plutôt prometteuse, pop et rock, un peu électro, sans tomber dans la soupe radiophonique. En guise de mise en bouche, Mathieu Lescop et ses deux compères nous offrent un « Marlène » un peu post-punk, sombre comme je l’aime. Malheureusement, sur la demi-heure de musique que nous a offert Lescop, seules « La Forêt » ou « Le Vent » auront réussi à chauffer un tant soit peu la salle. Bien que sympathique, le jeune homme n’aura pas marqué les esprits.

Vers 21 heures, après 30 minutes d’installation du matos, le public s’impatiente, la température augmente, la foule crie, tape des mains et des pieds sur le parquet de la salle. C’est donc logiquement que The Drums sont acclamés avec ferveur lors de leur entrée sur scène. Le concert commence par « What You Were » qui enfin enchante le public. La setlist s’avère assez surprenant avec tous les singles les plus marquants (logique, me direz-vous) mais aussi avec les titres oubliés du 1er album (« I Need Fun In My Life » / « The Future »). Jonathan Pierce, le leader de la formation de Brooklyn, est formidablement à l’aise sur scène et doté d’un charisme hors du commun. Décontracté, il n’hésite pas à parler un peu avec le public ou serrer des mains au hasard dans la foule (dont la mienne). Dommage que les autres membres du groupe restent immobiles et sans voix. Malgré ça, le groupe a tout de même créé de grands moments de musique avec un magnifique « How It Ended », dont la fin a été longuement étirée, pour le plus grand plaisir de la fosse. « Forever & Ever Amen » lui aussi a fait son petit effet, avec ces « Forever » chantés en communion avec le public. Très bon point pour le claviériste et ses très beaux synthés qui ont vraiment fait leur effet sur « Searching For Heaven » ou bien « If He Likes It Let Him Do It ». Les Drums quittent la scène après un « Let’s Go Surfing » de folie, tube interplanétaire du groupe, et laisse le public retourné mais ravi.

Les Drums n’ont pas manqué à leur réputation, et ont réussi à  faire de leurs chansons un poil trop ressemblantes des pièces uniques qui ont mis à mal nos jambes, à force de piétiner le (pauvre) parquet du Bataclan. Ce n’est plus un secret pour personne, The Drums font désormais bien solidement partie du paysage indie musical mondial.

Toi aussi, tu as assisté au concert ? Donne ton avis sur la prestation des Drums dans les commentaires !

Setlist : What You Were
La setlist subtilisée en fin de concertBest Friend
Me & The Moon
Book of Stories
How It Ended
Money
I Need Fun In My Life
I Need A Doctor
Forever & Ever Amen
Book Of Revelation
If He Likes It Let Him Do It
Days
Down By The Water
Rappel : Searching For Heaven
The Future
Let’s Go Surfing
Publicités
Comments
4 Responses to “Live Report : The Drums au Bataclan de Paris – 02 Mars 2012”
  1. Armand dit :

    Fuck yeah 😀

  2. Annie dit :

    Nice website and interesting comment, so now please do it in English, so to have more readers and comment! 🙂

    • finalcrystal dit :

      Thanks a lot !
      But It will be difficult to do it in English , I don’t have the level, I think !

      • Annie dit :

        If you can answer my comment, you can do it. Have confident in yourself! Your article do not have to be long, just be short and to the point in your opinion! Good luck! Look forward to more!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Retrouvez l’intégralité des chroniques ici

    Toutes les chroniques sur Facebook

    Toutes les chroniques sur Facebook